VULGARIZIT

Yayoi Kusama, l’obsessionnelle du pois

Ivie 30 novembre 2013 Arts & Culture

Depuis plus de 70 ans, Yayoi Kusama, grande artiste contemporaine japonaise à la créativité exubérante, explore le pois de manière obsessionnelle.

Enfant, elle eut une vision hallucinatoire d’un motif de pois se répétant dans toute une pièce, qu’elle voulut reproduire par la peinture. Issue d’un milieu traditionnel, ses parents lui interdirent de peindre lui préférant une vie rangée de femme au foyer. C’est au cours d’un voyage à New-York dans les années 50 qu’elle commença à s’affirmer en tant qu’artiste.

Dès lors, sa démarche artistique obsessionnelle sera fondée sur la répétition, la multiplication et l’accumulation des signes : pois, miroirs et formes phalliques. Ses installations immersives invitent le public à prendre part à ses hallucinations tout en découvrant son univers saturé.

De nature passionnée, elle se lança également dans la mode, la réalisation de films et l’écriture de roman.

De ses vêtements à des espaces recouverts du sol au plafond, sa vie est constituée de pois, comme elle l’a indiqué dans son « Manifeste de l’oblitération »:  « Ma vie est un pois perdu parmi des millions d’autres pois… »

Fragile mentalement, Yayoi Kusama vit volontairement depuis 1977 dans un centre psychiatrique à Tokyo qui encourage l’art thérapie.

Reconnue comme étant l’une des plus grandes artistes contemporaines du Japon, elle expose souvent en Asie mais aussi dans le monde entier. En 2011, le Centre Georges Pompidou lui consacra une rétrospective.

Du 15/12 au 30/03/14, l’artiste présentera son exposition  » A day I Dreamed » au MOCA de Shangai.

A lire