VULGARIZIT

Sauvez un panda, regardez un porno

Ivie 8 juin 2013 Société

Dans peu de temps, quand vous regarderez un film X, vous participerez à une bonne action quelque part dans le monde. Tel est le projet de 2 jeunes entrepreneurs italiens qui ont l’ambition de révolutionner le concept des sites classés X.

Un site porno non-lucratif

Riccardo et Marco, respectivement urbaniste et docteur en philosophie, sont partis du principe que l’industrie du porno en ligne, secteur le plus lucratif du web, pouvait être exploité à des fins philanthropiques.

L’objectif est simple : mettre en ligne un site, Come4,  avec des contenus pornographiques gratuits où l’internaute pourra télécharger  et visionner des vidéos porno. L’ensemble des revenus générés par les publicités et bannières affichés sur le site, sera reversé à des organisations humanitaires.

Quand on regarde les chiffres, l’intérêt des internautes pour le porno est important :

– 72 millions d’internautes visitent chaque mois un site porno

– 4 millions de sites sont consacrés au X, soit 12% du nombre total de sites existants

– 3075$ sont dépensés chaque seconde pour de la pornographie

Sur la plateforme de collecte de fonds Ulule, leur projet a été largement financé par les internautes puisqu’ils ont récolté plus de 15.000€, soit 5.000€ de plus que leur objectif. La pornographie en ligne générerait environ 100 milliards de dollars de revenus annuel. Utiliser ne serait-ce qu’une petite partie de cet argent pourrait servir à des causes nobles, comme l’expliquent les fondateurs :

« Conscient du nombre de fléaux qui touchent notre planète, « de la pauvreté aux catastrophes écologiques », nous pensons qu’il n’y a rien de mal à utiliser une partie de ces gigantesques ressources pour de meilleurs fins. Imaginons qu’ensemble nous recueillons 1% de cet argent : combien de bonnes et intelligentes actions pourrait-on financer avec un milliard de dollars ? »

Droit au sexe pour les personnes handicapés

Les premiers dons seront reversés à la Asta Philpot Fondation.  L’organisation, dont le président  Asta Philpot né avec une maladie congénitale, l’arthogrypose, a inspiré le film « Hasta la vista « , milite afin que des personnes handicapées aient accès au sexe par l’intermédiaire de prostituées.

Come4 a dévoilé une vidéo choc visant à promouvoir leur cause :

Le projet est déjà sujet à controverse, notamment par Philippe Steinier, président de l’association HandiMobility qui estime que vouloir mêler pornographie, prostitution et handicap est un choix hasardeux quand on connait les dérives liées à l’univers du sexe. De plus, il lui apparaît dégradant que l’on ne puisse pas imaginer qu’un handicapé puisse avoir une vie sexuelle et affective sans forcément recourir à des prostituées :

« Promouvoir la sexualité des personnes handicapées par un soutien financier (ou autre) en provenance d’un site internet pornographique est un raccourci bien hasardeux. Peux-ton faire du caritatif en se référant à un « produit » intégrant une composante d’activités mafieuses ou de traite des êtres humains ? »

Come4, dont le lancement est prévu dans l’année, va incontestablement créer la polémique.

A lire